Historias de la historia pequeña de Barcelona

Jaime Gállego

Préface de Manuel Delgado
Couverture et dessins de Laia Domènech
éd. espagnole

Pendant l’été 2015 les vendeurs à la sauvette firent à nouveau parler d’eux. Une scène que nous avons alors suivie au moyen de cette caisse indécente appelée téléviseur nous pétrifia. Un Africain qui manifestait avec ses camarades, lassé de sa vie misérable, avait concrété son état d’âme en un slogan terrible. Tout en regrettant l’absence d’Eduardo Galeano, le meilleur chroniqueur des malheurs « des riens », Jaime Gallego décida de mettre par écrit ce que nous venions de voir, en guise de modeste hommage aux déshérités de notre société et, bien entendu, à l’admirable écrivain uruguayen qui nous a quitté en avril 2015. Ce premier récit, qui est le dernier du livre qui est devant toi, ouvrit la porte à d’autres histoires de Barcelone. Les unes sont récentes, d’autres d’il y a longtemps, les unes sont tragiques, d’autres comiques, mais toutes, ou presque, font partie de la petite histoire qui n’est pas rapportée dans les manuels ni dans les encyclopédies.

 

Historias de la historia pequeña de Barcelona

Ils sont, eux et elles, les acteurs principaux de gestes et de désastres mineurs dont les historiens qui écrivent l’Histoire ne parleront jamais. En revanche, ensemble, ils émettent quelque chose qui ressemble à une basse continue, presque inaudible, ou peut-être comme un murmure interminable, que l’on perçoit seulement, soudain et de temps en temps, comme un rugissement dans la fête et dans la révolte. Une identité commune les réunit : tous ces gens sont les riens, c’est-à-dire ceux et celles qui, sans le savoir, sont tout. Ils ne sont pas l’Histoire, ils sont la Vie.

Manuel Delgado


FICHE

Collection un libro, una colección, 2017
ISBN : 978-84-945108-4-7
Taille : 125 x 190 mm
Langue : espagnol
Prologue : Manuel Delgado
Couverture et dessins : Laia Domènech
Pages : 137
Prix : 12 €